Le “Black Pound Day” en soutien aux commerces d’afro-descendants

Le “Black Pound Day” en soutien aux commerces d’afro-descendants

Le Black Pound Day (la journée de la Livre noire), a été lancé l’été dernier lorsque les manifestations de Black Lives Matter ont atteint leur paroxysme.

Ainsi, en Grande-Bretagne, les organisateurs d’un mouvement visant à promouvoir les entreprises appartenant à des personnes de couleur, s’apprêtent à étendre leur campagne à d’autres régions du monde.

En effet, cette journée encourage les gens à dépenser auprès d’entreprises appartenant à des Noirs. Et a donné un coup de pouce bienvenu aux entrepreneurs.

Ainsi, dans sa librairie de Londres, les étagères d’Aimée sont remplies d’histoires écrites en pensant à sa jeunesse.

“Voici “Little Leaders“. C’est l’un de nos best-sellers pour les enfants de tous âges qui ont besoin d’une source d’inspiration à laquelle se référer.”

En effet, ces livres pour enfants présentent des personnages de toutes origines.

L’année dernière, la pandémie l’a obligée à fermer, mais le Black Pound Day est venu à la rescousse.

“Nous avons vu une augmentation de 150 à 200 % en très peu de temps et, bien que ce soit incroyable, c’était aussi complètement accablant. Nous sommes un petit magasin physiquement et une petite équipe et gérer ce nombre de commandes a été éprouvant.” a révélé Aimée Felone, propriétaire de Round Table Books.

L’idée du Black Pound Day

Le premier samedi de chaque mois, les supporters sont invités à consulter l’annuaire et à dépenser un peu d’argent.

L’idée de cette journée est venue du rappeur Swiss, membre du groupe de hip-hop – So Solid Crew, qui a grandi ici, dans le sud de Londres :

_”J’ai réalisé – vous savez – qu’il n’y a pas beaucoup d’entreprises noires par ici. Chaque personne noire sait que nous avons des problèmes systémiques dans le pays où nous n’avons pas les mêmes opportunités.” _

Selon une étude de la British Business Bank, les personnes issues de minorités ethniques ne possèdent qu’une petite entreprise sur 20 dans le pays.

Black Pound Day

Et les spécialistes du capital-risque estiment que les propriétaires d’entreprises noires ne reçoivent que 1,5 % des fonds d’investissement.

“Pourriez-vous imaginer si nous avions une “journée dédiée à la Livre noire” (Black Pound Day) ? Un jour où nous serions unis, où nous dépenserions avec des entreprises noires et aiderions à construire notre économie.”

J’ai l’impression que depuis un an, ça s’est très bien passé. Depuis une idée dans ma voiture, en l’annonçant sur Instagram, jusqu’à être avec vous-même en ce moment, en vedette dans le New York Times. C’est tout simplement fantastique.

Changer le niveau économique des minorités

N’importe quel endroit où les Noirs sont considérés comme une minorité et sont économiquement défavorisés. Le Black Pound Day peut travailler à changer cela.

Les entrepreneurs comme Joycelyn savaient que son entreprise de soins capillaires naturels avait un énorme potentiel, mais ils devaient la construire avec passion.

“Nous n’avions pas le réseau pour lever un cercle d’amis et de famille. Nos parents ne nous ont pas donné d’argent pour notre entreprise, nous n’avions pas d’oncles et de tantes riches. L__ors du premier Black Pound Day, nous avons gagné plus d’argent que nous n’en avions jamais gagné en un jour et cela nous profite encore aujourd’hui. Nous sommes très reconnaissants.” a déclaré Jocelyn Mate co-fondatrice d’Afrocenchix.

Et le mouvement lui-même n’est pas seul à avoir des ambitions mondiales.

“Nous voulons amener l’entreprise en Afrique. Nous voulons l’amener en Amérique. Et nous voulons que nos produits soient dans les mains de plus de familles.” a-t-elle ajouté.

Ils ont reçu du capital-risque maintenant et ils en cherchent d’autres, ouvrant la voie à d’autres comme eux.

Source: AfricaNews

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :