OCP AFRICA lance Farmer House et Agripromoter, deux initiatives complémentaires au service des fermiers

OCP AFRICA lance Farmer House et Agripromoter, deux initiatives complémentaires au service des fermiers

Les agriculteurs africains sont confrontés à de nombreuses difficultés telles que l’accès limité aux intrants de qualité, aux financements et aux marchés ainsi qu’aux informations sur les bonnes pratiques agricoles, qui les empêchent d’améliorer la productivité de leurs exploitations agricoles et les maintiennent à un niveau de subsistance.

S’appuyant sur sa solide expérience pour créer plus d’opportunités pour les jeunes africains dans l’agriculture et établir des liens plus étroits avec les petits exploitants agricoles, OCP AFRICA, filiale continentale du Groupe OCP, a réuni de nombreux partenaires sur toute la chaîne de valeur pour proposer aux fermiers une gamme complète de services d’assistance leur permettant de faire face à ces difficultés, de développer leur activité et d’améliorer ainsi leurs revenus.

C’est dans cette optique qu’OCP AFRICA a lancé en 2019, la phase pilote des programmes   « Farmer House » et « Agripromoter », deux nouvelles initiatives complémentaires et innovantes pour être au plus près des fermiers africains. Le « Farmer House » est un magasin physique qui abrite tous les besoins des agriculteurs, allant des intrants, des semences améliorées et produits phytosanitaires, des outils de formation, aux opportunités d’accès au marché et de la mécanisation. Les « Agripromoters » sont des agents de vulgarisation d’OCP AFRICA rattachés aux Farmer House. Equipés d’un tricycle et d’une tablette, ils fournissent des intrants agricoles ainsi que des activités de formation, de vulgarisation et de démonstration aux petits exploitants agricoles ruraux de leurs communautés.

Depuis son lancement, la phase pilote de ces initiatives, menée au Nigéria, a permis d’atteindre plus de 7000 petits exploitants agricoles.  Ce programme cible 5 millions d’agriculteurs et près de 40 000 emplois créés d’ici 2024 grâce à de nombreux partenariats avec un réseau d’acteurs publics et privés ainsi qu’avec des universités et coopératives.

DSC00016

A propos d’OCP AFRICA et de ses autres programmes 

Forte de la longue expérience du Groupe OCP, leader sur le marché du phosphate et de ses dérivés, la filiale OCP AFRICA a été créée en 2016 pour contribuer au développement durable de l’agriculture africaine. OCP AFRICA propose des solutions adaptées aux conditions locales et aux besoins des différentes cultures. Présents dans 18 pays à travers 12 filiales et comptant 17 nationalités différentes, OCP AFRICA est fière d’être une entreprise africaine multiculturelle travaillant main dans la main avec les fermiers sur tout le continent.

Le soutien aux fermiers africains est inscrit dans l’ADN d’OCP AFRICA. OCP AFRICA a en effet développé des partenariats stratégiques avec des gouvernements, des institutions, des experts et d’autres acteurs du secteur agricole afin de fournir toute la gamme de services dont les fermiers ont besoin pour prospérer. Parmi ces programmes ; les « OCP school Lab » et les « Agriboosters ».

IMG-20201123-WA0015

Le OCP School Lab est un laboratoire de sol mobile qui se rend dans des zones reculées pour rencontrer les fermiers là où ils se trouvent, fournit des analyses de sol gratuites, puis formule des recommandations pour l’application d’engrais répondant aux besoins des sols et des cultures des fermiers. A date, ce sont 15 laboratoires mobiles qui sillonnent l’Afrique fruit d’une quinzaine de partenariats stratégiques avec les gouvernements africains, les organismes publics et les institutions financières et qui ont permis à plus de 420 000 fermiers de bénéficier de ce programme au Kenya, au Nigeria, au Ghana, au Togo, au Burkina Faso, au Sénégal, en Tanzanie et en Côte d’Ivoire, avec environ 100 000 rapports de recommandation d’engrais établis et 90 000 essais gratuits réalisés sur les sols des différents pays cités.

Agribooster est un autre exemple d’assistance apportée aux agriculteurs. Il s’agit d’un package de produits et services regroupant tous les éléments nécessaires au développement des rendements des agriculteurs : de la fourniture d’intrants jusqu’à la mise en relation avec le marché (industriels et consommateurs).  Ce programme consiste à créer des liens renforcés entre les différents acteurs de la chaine de valeur agricole à travers : un accompagnement technique des fermiers par la formation et le partage des bonnes pratiques; la mise à disposition d’intrants adaptés et de qualité, une offre de services financiers pour acheter les intrants et un accès au marché pour la vente des récoltes. Ce programme a pour objectif de créer un cercle vertueux économiquement viable et pérenne. Le projet a atteint à date plus 320 000 petits fermiers dans 4 pays (Nigéria, Ghana, Côte d’Ivoire et Sénégal), actifs sur les chaînes de valeur du maïs, du riz, du millet et du sorgho. L’augmentation moyenne du rendement est de 33 %.

JeuneAfrique

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :