René Philombé – L’homme qui te ressemble

René Philombé – L’homme qui te ressemble
René Philombé

René Philombé (René Philombe), nom de plume de Philippe Louis Ombedé, né le 13 novembre 1930 à Ngaoundéré est mort le 25 octobre 2001 à Yaoundé.

C’est un écrivain, journaliste, poète, romancier et dramaturge camerounais qui a écrit surtout en français.

En effet, il est un des fondateurs de l’Association des Poètes et Écrivains Camerounais (APEC). Dont il sera le secrétaire une vingtaine d’années.

Et, il a reçu le prix Mottart de l’Académie française et le prix Fonlon-Nichols de l’African Literature Association.

 J’ai frappé à ta porte 
 J’ai frappé à ton cœur 
 Pour avoir bon lit 
 Pour avoir bon feu 
 Pourquoi me repousser ? 
 Ouvre-moi, mon frère… ! 
 Pourquoi me demander 
 Si je suis d’Afrique 
 Si je suis d’Amérique 
 Si je suis d’Europe ? 
 Ouvre-moi, mon frère… ! 
 Pourquoi me demander 
 La longueur de mon nez 
 L’épaisseur de ma bouche 
 La couleur de ma peau 
 Et le nom de mes dieux ? 
 Ouvre-moi, mon frère… ! 
 Je ne suis pas un noir 
 Je ne suis pas un rouge 
 Je ne suis pas un jaune 
 Je ne suis pas un blanc 
 Mais je ne suis qu’un homme 
 Ouvre-moi, mon frère… ! 
 Ouvre-moi ta porte 
 Ouvre-moi ton coeur 
 Car je suis un homme 
 L’homme de tous les temps 
 L’homme de tous les cieux 
 L’homme qui te ressemble !... 

René PHILOMBÉ
Petites gouttes de chant pour créer l’homme
Éditions Semences Africaines, 1977

La Rédaction

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :