Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Imhotep

Imhotep dont le nom signifie « celui qui vient en paix », est un personnage historique emblématique de l’Égypte antique.

Ayant vécu au IIIe millénaire avant notre ère, il fut un homme aux multiples talents. Vizir et architecte du Roi Djoser (IIIe dynastie), on le dit également médecin et philosophe.

Les légendes le désignent comme le « Fils du Dieu Ptah » ; sa mère est parfois assimilée à la Déesse Sekhmet.

Il fut « Le chancelier du Roi de Basse-Égypte, le premier après le Roi de Haute-Égypte, Administrateur du grand palais, Noble héréditaire, Grand Prêtre d’Héliopolis, Imhotep, le Constructeur, le Sculpteur ».

Le lien avec la prêtrise est évident en tant que Grand Prêtre.

A noter que les mots “Grands prêtres” ne représentent pas une fonction en soi, il s’agit juste d’une appellation pour marquer la supériorité spirituelle de cette homme sur le clergé.

Imhotep – Le Grand Prêtre

Un jour le savant Imhotep s’est rendu seul ou accompagné à la cour du Roi Djeser à This.

En effet, il souhaitait faire profiter de sa connaissance au Roi.

A partir de là, les choses s’enchaînent très vite :

  • Le Roi abandonne sa capitale et même son mastaba mortuaire déjà à moitié construit à Bet Khallaf près d’Abydos.

Subjugué par ses thèses et déclarations, le Roi l’a alors investi des plus hautes fonctions du royaume, celles de VIZIR ou ” premier ministre et grand-prêtre “chef du clergé et des médecins de l’époque” (qui cumulaient ces deux professions).

Il réforme la religion égyptienne et introduit le mythe Osirien.

Une des notions nouvelles était l’acceptation du pouvoir d’ ” UN dieu qui est au-dessus ” de tous les autres dieux

Difficile à comprendre cette réforme qui enlève progressivement des cultes de superstition où s’entremêlent :

  • Djinns,
  • Génies
  • Et magie…

Et qui éveille en eux l’aspect d’une conscience personnelle et l’image du Ka, dans l’esprit des hommes doux et généreux.

Pourtant, les Égyptiens aimaient avoir devant eux une image du dieu qu’ils priaient.

C’est pourquoi, il ne fut pas facile de leur faire comprendre que ce Dieu universel était caché, invisible et sans visage !

Même au Nouvel Empire les prêtres continuèrent donc à assimiler le Dieu Unique d’Imhotep à Amon le maître de tous les dieux de l’ancienne Egypte.

Récit d’un  prêtre du Nouvel Empire :

Lorsque semblable aux dieux, il s’est couché dans son horizon

Et que tous les rites d’Osiris ont été accomplis pour lui,

Qu’il a navigué sur le fleuve sacré pour aller (ensuite) se reposer dans sa demeure éternelle à l’Ouest de Thèbes,

Alors son fils peut solennellement lui succéder au trône.

Son père Amon, le Maître des dieux, , Atoum et Ptah le couronnent en qualité de ” Seigneur des deux Terres ” à la place de celui qui l’a engendré.

Le peuple se réjouit parce qu’il le voit comme souverain des deux royaumes,

Comme l’a été Horus lorsqu’il prit le pouvoir à la place de son père Osiris…

A la manière de pharaon, tous les humains méritants retournent un jour vers leur créateur et père omniprésent. Et qui, selon les époques, sera aussi perçu différemment par nos esprits et notre culture.

En effet, Dieu reste l’Éternel, l’attentif, l’Imperceptible, le Mystérieux, l’Infiniment Grand et l’Infiniment Petit

Aussi, celui qui est capable de sonder à la fois tous les cœurs de ses enfants qui souhaitent retourner auprès de Lui.

Imhotep – L’Architecte

L’architecture est le domaine pour lequel Imhotep est le plus connu des spécialistes.

Pyramide à degré d'Imhotep
Complexe funéraire de Saqqarah.

Son œuvre architecturale la plus connue est sans conteste la Pyramide à degré qu’il édifie à Saqqarah (près du Caire) pour Djoser et plus particulièrement la plus ancienne pyramide à degrés du monde.

Le complexe funéraire de Djoser se compose d’une vaste zone rectangulaire entourée d’un haut mur à redans, et divisée en deux parties séparées par la pyramide.

De part et d’autre deux cours, une au Nord l’autre au Sud, sont entourés de divers éléments comme:

  • Des chapelles,
  • Autels dédiés au Soleil,
  • Des magasins d’entreposage, un temple,
  • Un serdab (pièce aveugle équipée d’une statue du pharaon qui lui permettait, une fois décédé, de voir à travers les yeux de sa statue les offrandes faites en son nom),
  • Et même une autre tombe, isolée.

La pyramide fut construite en plusieurs étapes :

  • Initialement simple mastaba,
  • Il fut agrandit une première fois,
  • Puis on y construisit une pyramide à degrés, au-dessus.
  • Enfin cette pyramide fut agrandie pour monter à 60m de hauteur,

En effet, c’est une taille qu’elle a toujours de nos jours.

Quand on parle de talent d’architecte pour Imhotep, ce n’est donc pas un vain mot, il n’a pas construit un tombeau mais l’équivalent d’une vraie ville. Ce chantier dura probablement des années mais put être mené à son terme.

Imhotep apporte à l’Égypte quelques innovations :

  • Ainsi, l’historien égyptien Manéthon le crédite de la généralisation de l’utilisation de la pierre comme matériau de construction des temples et tombeaux funéraires. Alors qu’ils étaient faits auparavant de briques de terre cuite.
  • En plus, il est aussi le premier à utiliser des colonnes dans l’architecture ;
  • Il innove architecturalement avec l’invention de la pyramide à degrés .

Le médecin

Imhotep Medecin

Imhotep est considéré comme le fondateur de la médecine égyptienne et l’auteur d’un traité médical:

  • Le papyrus Ebers (même si le document a été probablement rédigé vers -1700 avec des écrits complémentaires de plusieurs médecins).

Ce texte décrit en détail des observations anatomiques, l’examen, le diagnostic, le traitement et le pronostic de nombreuses blessures.

Les traitements sont associés aux formules magiques.

Datant de la même époque le papyrus Edwin Smith est un traité de pathologie interne et de chirurgie osseuse.

En effet, Imhotep était ainsi en charge de la bonne santé du pharaon.

Les Traces

Statuette d'Imhotep - Louvre

Statuette d’Imhotep – Louvre

Personnage historique de la IIIe dynastie, il est ensuite associé à Thot, dieu de la connaissance et de l’écriture.

Dès le règne d’Amenhotep III, les scribes offrent des libations au défunt Imhotep.

À la Basse époque, il est divinisé et adoré au temple de Deir el-Bahari.

Il connaît son apogée à Memphis où il détrône Néfertoum pour être le fils du puissant Ptah.

Plus tard encore, il finit par le surpasser et reçoit le titre de dieu memphite, reléguant Ptah à la seconde place.

Le culte se répand dans toute l’Égypte et même, associé au dieu grec Asclépios.

Ce dernier, foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts, son influence se répand également dans le bassin méditerranéen.

À Philæ, un temple lui est consacré près de celui de la déesse Isis.

Sur le socle d’une statue du roi Djéser (aujourd’hui au musée du Caire), il est présenté comme 

« Le chancelier du roi de Basse-Égypte, le premier après le roi de Haute-Égypte, administrateur du grand palais, noble héréditaire, grand prêtre d’Héliopolis, Imhotep, le constructeur, le sculpteur ».

Voir Aussi: Cheick Anta Diop

S'il vous plaît suivez et
error

Une pensée sur “Imhotep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *