Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le Royaume de Koush – Histoire d’Afrique

Le Royaume de Koush est l’appellation que les Égyptiens antiques donnèrent au royaume qui s’établit au sud de leur pays dès l’Ancien Empire.

Ce royaume eut une longévité peu commune. Il trouve ses origines dans les cultures néolithiques. Celles qui se développèrent dans le couloir nilotique du Soudan actuel et de la Nubie égyptienne.

On a longtemps considéré cette culture à l’aune de la civilisation égyptienne. Et de ce fait peu d’études eurent lieu à son sujet.

En effet, cette culture fut reléguée alors soit au stade d’une principauté dépendante du royaume des pharaons; ou encore à celui d’un Avatar de cette civilisation, ne lui reconnaissant donc aucune spécificité voire une valeur relative.

Koush, de l’hébreu כּוּשׁ (kûš), est un personnage de la Genèse dans la Bible.

Il est le fils de Cham et petit-fils de Noé. Il est le père de Seba, Havilah, Sabtah, Raamah, Sabteca et Nemrod.

Dans la Bible

Koush est l’ancêtre éponyme des Kouchites. Associés dans la Bible au Pays de Koush situé au sud de l’Égypte et à l’Éthiopie.

Psaumes 7 de la Bible

C’est aussi l’ancêtre de groupes mésopotamiens, puisqu’il est le père de Nimrod.

Ainsi, il est donc vu comme l’ancêtre des Kassites de Babylonie. Séphora, la femme de Moïse, est présentée comme une médiante.

Un autre personnage nommé Koush apparaît dans le Psaume 7. Il est décrit comme un benjamite qui inspira la rédaction du psaume.

Le pays de Koush

Le pays de Koush est mentionné dans la Genèse avant le personnage éponyme.

Sa localisation, voisine de l’Eden, est discutée par des spécialistes.

Le cœur du pays de Koush se situe selon l’Ancien Testament au sud de la Haute-Egypte. Il s’étendrait jusqu’au nord de la Nubie.

Koush dans la Bible
Descendants Indo-Européens de Japhet – 7 fils

Dans les sources égyptiennes, à partir de la XIIe dynastie égyptienne; le terme sert à désigner une région située au sud de la 2e cataracte.

Josèphe (historiographe romain d’origine judéenne, de confession juive du Ier siècle) rend compte de la nation de Koush. Fils de Cham et petit-fils de Noé:

“Des quatre fils de Cham, le temps n’a pas fait du mal au nom de Koush, car les Éthiopiens sur lesquels il a régné sont encore là à ce jour, par eux-mêmes et par tous les hommes d’Asie, appelés Kouchites“.

Antiquités des Juifs 1.6

Le Royaume de Koush

Le Royaume de Koush durant le Kerma classique étend son territoire de la première cataracte, aux environs d’Assouan, jusqu’à la quatrième cataracte.

Les pharaons du Nouvel Empire étendent leur domination jusqu’à la IVe cataracte non loin de Kourgous aux rives de l’Euphrate.

Destruction du royaume de Kerma par Ahmôsis Ier puis Amenhotep Ier. Ensuite, contrôle des routes commerciales ainsi que des mines d’or du désert oriental.

Le Royaume de Koush:

  • Centré autour de la ville de Napata, fut celui qui finit par libérer la Nubie du joug égyptien.

Il reprit beaucoup de pratiques traditionnelles égyptiennes. Notamment leur religion, et les pyramides. Ainsi, ils envahissent même l’Egypte et fondèrent la XXVe dynastie au VIIIe siècle avant notre ère.

Pyramides du Royaume de Koush

Défaite par l’Assyrie, la dynastie se recentra en Nubie. Et, déplaça sa capitale à Méroé au Ve siècle avant notre ère.

Fin de la domination Égyptienne

Alors arriva la fin de la domination égyptienne, et l’éclatement de l’Égypte en plusieurs royaumes rivaux. Et, le Royaume de Koush, jusqu’alors dirigé par un « Fils royal de Koush » devient indépendant autour du vice roi de Koush.

Et, le dernier représentant attesté de ce vice roi est Panéhésy. (Règne de Ramsès XI).

Ceci permet ainsi le développement à nouveau des chefferies et des principautés dans le royaume. Celles-ci semblent coexister pacifiquement notamment au sud du pays.

Ainsi, on assiste à la constitution d’une principauté autour d’une dynastie locale à Napata (Gebel Barkal).

Royaume de Koush

Cette dynastie trouverait ses origines dans la lointaine Méroé alors encore simple place commerciale.

Peu à peu l’influence de la principauté s’étend sur l’ensemble des royaumes du Soudan.

Elle constitue un puissant royaume au cœur de l’Afrique occidentale et centrale.

Règne de six souverains inconnus. Au IXe siècle survint une guerre civile, qui plonge la thébaïde dans le chaos.

Ainsi, une partie du clergé de Karnak se réfugie à Napata sous la protection des Princes de Koush.

Vint alors le règne du Prince Alara puis celui du Roi Kachta le Koushite. Et, on assiste à la conquête de la Basse Nubie puis de la Haute-Égypte.

On peut alors considérer cette période comme l’apogée du Royaume de Koush dont la dynastie réclame l’héritage de l’Égypte.

Leur royaume s’étend alors de la VIe cataracte aux environs de Khartoum jusqu’à la Méditerranée.

Le Règne des Pharaons de Koush et d’Égypte

Pharaon du Royaume de Koush et d’Égypte
Pharaons issu de Koush

Pharaons de la XXVe dynastie issus de Koush :

  • Piyé,
  • Chabaqa,
  • Chabataqa,
  • Taharqa,
  • Tanouetamani.

Tous règnent sur le Royaume de Koush et d’Égypte.

Cependant, on considère en général que le début réel de la XXVe dynastie correspond au règne du Pharaon Chabaqa

Celui-ci, après une nouvelle conquête de l’Égypte, instaure sa capitale à Memphis.

En effet, la conquête du Pharaon Piyé fut différente. Sa prise de contrôle de l’Egypte en l’an 21 de son règne ne s’est pas suivie d’une installation durable en Égypte.

Pharaon de Koush & déEgypte - Taharqa Sarê
Pharaon Taharqa Sarê

Après sa victoire, il est rentré à Napata.

De même, le Pharaon Taharqa Sarê est considéré comme le dernier vrai Roi de Koush en Égypte.

Finalement, après une première moitié de règne prospère, il est défait par les Assyriens qui occupèrent l’Egypte et se retire dans le sud où il meurt après vingt-six ans de règne en -664

Le Pharaon Tanouetamani, après une ultime reconquête de l’Égypte, est de nouveau défait par les troupes assyriennes en -663.

De cette époque date la construction des temples napatéens de la Nubie  actuelle et du Soudan.

Temple Amon Napata Élévation

Cet empire prendra fin à la seconde moitié du VIIe siècle avec la conquête de l’Égypte par les Assyriens.

Le royaume qui conserve Napata comme capitale retrouve alors ses frontières originelles.

Royaume de Koush (Royaume de Méroé)

(IVe siècle avant, au IVe siècle de notre ère)

À la fin du IVe siècle, les rois de Nubie font face à une invasion venue du Nord, quittent Napata et se réfugient plus au Sud à Méroé.

Développement de la culture Méroitique dans toute la vallée du Nil et relations commerciales étroites avec le Royaume lagide d’Égypte.

Des conflits éclatent entre les deux puissances et trouveront leur paroxysme lors de la conquête romaine au Ier siècle.

Règne des rois de Méroé :
  • Arkamani Ier (-275 à –250) il construit de grandes pyramides à Méroé
  • Arnékhamani (-235 à –218),
  • Adikhalamani,
  • Arkamani II,
  • Candace (reine) Chanakdakhéto (-170 à –150),
  • Tanéyidamani (-110 à -90),
  • Téritéqas,
  • Candace Amanitoré Ire,
  • Candace Amanishakhéto (-35 à -20),
  • Natakamani,
  • Candace Amanitoré II (-12 à +12),
  • Chorkarer.

Royaume de Koush : Rois de la Méroé

Cette époque est troublée par de nombreux conflits avec les tribus et peuplades nomades du désert occidental et oriental qui, poussé par la désertification inexorable de la région, cherchaient de nouvelles terres pour s’installer.

Les rois et reines de Méroé durent ainsi sans cesse repousser ces incursions abandonnant parfois le contrôle de la Nubie puis le reprenant assimilant à nouveau ces cultures dans son orbite d’influence.

Les relations avec l’Égypte lagide sont inégales en fonction de la puissance de cette dernière.

DYNASTIE LAGIDE (305 à 30)( Les Ptolémée )

Ainsi au début de la prise de pouvoir des premiers Ptolémées, les deux royaumes entretiennent des échanges commerciaux et culturels qui favorisent le développement économique de la Nubie.

Des temples et des chapelles sont construits conjointement notamment à Kalabsha en l’honneur du dieu Mandoulis et à Philæ en l’honneur d’Arsénouphis.

En revanche au IIe siècle, avec l’affaiblissement de la monarchie d’Alexandrie, la zone frontière est dominée par les Souverains koushites.

Ces derniers poussèrent peut-être leur avantage en aval de la première cataracte.

On sait qu’en tous les cas la Thébaïde échappa au contrôle des Ptolémée pendant près de vingt ans et qu’un petit royaume s’y forma, soutenu par son puissant voisin du sud, Le Royaume de Koush.

Ptolémée V finit par réduire cette sédition de la Haute-Égypte et poussa son expédition jusqu’à Napata.

Cependant, il dut rebrousser chemin, sans doute devant l’hostilité permanente des populations locales comme autrefois le Grand roi des Perses Cambyse II échoua dans cette voie.

Le Royaume de Koush (Méroé) restait invaincu et à nouveau la frontière est fixée à Assouan.

Les relations commerciales reprirent jusqu’à la fin de l’époque lagide en Égypte lors de l’invasion Romaine et le suicide de Cléopâtre VII en -30.

Les Femmes de Koush

Candaces, Reines du Royaume de Koush
L’Avenement des Candaces

Un des faits les plus marquants de ce royaume est l’importance accordée aux femmes, qui jouèrent un grand rôle dans la survie du royaume.

Ainsi, les Candaces (étymologiquement “mère du roi”) ont été l’équivalent des Pharaons Égyptiens, même si elles semblent avoir partagé leur pouvoir avec un homme pour certaines.

Les plus célèbres sont Amanirenas et sa fille Amanishakhéto qui lui succéda. Elles luttèrent contre les armées romaines d’Auguste entre 28 et 21 avant notre ère, dans un conflit frontalier.

Les armées du Royaume de Koush, fortes de 30 000 hommes, ravagèrent la Thébaïde et l’île de Philae, en massacrant les cohortes romaines postées en garnison.

Après l’accession au trône d’Amanishakéto, les pillages se poursuivent jusqu’à l’Île Éléphantine.

Ce ne fut que lorsque les Romains envoyèrent le préfet Gaius Petronius que la situation se stabilisa, mais le Royaume de Koush garde l’avantage.

En résumé:
  • En -24, conquête de Philæ et d’Assouan par la Candace Amanishakhéto.
  • Ensuite, les romains attaquèrent la Nubie, mais, ils seront stoppés par la reine.
  • En -21, est signé un Traité de paix entre Rome et Méroé, dit traité de Samos.
  • Pour finir, la frontière est fixée à Maharraqa et les deux empires entretiendront des relations commerciales florissantes à dater de cette époque.

De nouveaux programmes architecturaux ont lieu en Nubie conjointement contrôlée pendant les premiers siècles de notre ère.

Cependant les relations seront parfois tendues pour des raisons essentiellement économiques (mines d’or notamment).

Néron par exemple organisera une expédition sans lendemain vers Méroé (échec de l’expédition ?).

De son côté le royaume de Koush organisera des expéditions vers le nord dans le but de garantir l’accès à ses lieux de cultes.

À la seconde moitié du IVe siècle, des incursions répétées du Royaume d’Aksoum entament le Royaume de Koush.

C’est à cette époque que l’on situe traditionnellement sa chute sous les coups des Rois Ella-Amida et Ezana d’Éthiopie.

Images: Traveler’s Step

S'il vous plaît suivez et
error

3 pensées sur “Le Royaume de Koush – Histoire d’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *